Et aussi ...

2020

Publication

« Pour les anglicistes »

Magazine ALBATROSS

Magazine of Constantza Haiku society

Albatross haiku magazine of Constantza Haiku society it is at a Publicher House in Bucharest. It will be bubished over 10 days. if you want a coppy or 2 or 3,
we can sense you for 10 euro (Europe) and 13 euro (SUA, India, Australia/New Zeealand). 5 euro a coppy of haiku magazine, and for postal mail 5 euro or 7.
you can send for my personal cont
by name
AURICA V[CEANU
RO11BRDE140SV17354841400
CONSTAN’A ROMANIA

my postal address
ALEEA GAROFITEI, NO.3, BL. L79B, SC. B, AP 39, COD 900177, CONSTANTA ROMANIA

Many thanks for your collaboration, and understanding.
My respects and our CHS members, too.

I send you now the covers of our Albatross (seagull)

Inside you can find texts haiku, renku, haibun, essays, photohaiku, haiku in education s.o., in english, franch and deutch.We hope you want enjoy with us.
keep in touch.

 

Date limite d’envoi des haïkus : 31 janvier 2020

Soumissions pour seashores

Numéro 4 de seashores

Toutes les infos sur www.haikuspirit.org
Page française de seashores : www.haikuspirit.org/seashoresFR.html

Dirigé par Gilles Fabre

Vous êtes tous invités à soumettre un maximum de huit (8) haiku/senryu, quelle que soit leur combinaison. Des essais ou articles sur le haïku sont également les bienvenus (environ 800 à 1,000 mots maximum). L’auteur conserve tous les droits d’auteur. Envoyez toutes les soumissions (et toute demande d’informations) à haikuspirit@haikuspirit.org et/ou seashoreshaiku@gmail.com. Veuillez indiquer Soumissions pour seashores dans le sujet de l’e-mail. Le nom de famille, le prénom ainsi que le pays doivent également être inclus dans le corps du message (prière de ne pas mettre de pièce jointe !). Les dates limites annuelles sont le 31 janvier pour le numéro d’avril et le 31 juillet pour le numéro de novembre.
Nous avons le regret de vous informer qu’aucun exemplaire gratuit de ce journal imprimé ne sera offert. Seuls les contributeurs dont un essai ou article est sélectionné pour publication recevront un exemplaire gratuit.

Critères et Directives :
Toutes les soumissions doivent être non publiées et ne pas être considérées ailleurs. Les soumissions peuvent être en anglais ou français. En ce qui concerne les soumissions en français, il n’est pas nécessaire d’y joindre une version anglaise. Tout haïku ou article sélectionné pour sa publication fera l’objet d’une traduction par l’équipe de seashores. Si une soumission est envoyée avec une traduction, dans quelque langue que ce soit, les deux versions (française et/ou anglaise) et l’autre langue doivent être fournies (si l’auteur n’est pas le traducteur, veuillez indiquer le nom du traducteur et son consentement pour la publication).
Les haïkus (et senryu) que vous proposez doivent refléter les règles et directives généralement acceptées dans la communauté mondiale du haiku. Fondamentalement, les haiku en trois lignes distinctes avec un bon rythme sont privilégiés et peuvent inclure un mot de saison (kigo) ou un mot clé, une césure (kireji, en tant que style, espace ou utilisation de la ponctuation ou autre) mais des poèmes d’une, deux, voire quatre lignes ayant l’essence et l’esprit du haïku seront également considérés. En fin de compte, les soumissions seront jugées sur leur qualité et leur originalité..

Date limite d’envoi des haïkus : 30 avril 2020 prolongée jusqu’au 31 mai 2020

Appel à haïkus et tankas

Anthologie de haïkus et tankas dédiés aux animaux

Thèmes : Les animaux sous toutes leurs facettes, non seulement les animaux domestiques ou de compagnie, mais aussi les animaux sauvages, exotiques, inattendus, voire peu plaisants.

Collectif dirigé par Georges Chapouthier

À paraître chez PIPPA éditions, Paris
Date limite d’envoi des haïkus : 30 avril 2020
Mois probable de parution : septembre / octobre 2020
Une seule adresse courriel : georges.chapouthier@upmc.fr

Attention ! Une seule adresse d’envoi. Ne pas envoyer vos textes directement aux éditions Pippa. Soumettre dans le corps du courriel, entre 5 et 7 haïkus ou tankas.

Signature sous chaque poème : Prénom Patronyme, Pays.

Critères de sélection :
Les poèmes, non titrés, ne peuvent pas être dédicacés individuellement et nominativement, ni faire l’objet de notes de bas de page, sauf exception. Les textes peuvent être métrés ou non. Le jury apportera une attention particulière à la facture des textes non métrés, qui ne peuvent se limiter à une seule phrase dépliée en trois ou cinq versets. Minimum de ponctuation et de majuscules sauf pour un nom propre.

Les textes doivent impérativement être libres de droit. Les inédits sont donc préférables, sauf pour des textes dont l’auteur/autrice possède les droits et qui, sur le plan juridique, peuvent être cités, comme des inédits, sans référence à une publication antérieure. L’auteur/autrice engage sa responsabilité sur ce point en cas de litige avec un éditeur antérieur.

Conditions de participation :
Pour gagner du temps et éviter de multiples allers-retours, l’auteur/l’autrice accepte les conditions suivantes : l’envoi de ses textes vaut autorisation de publication sans contrepartie* et garantie que l’auteur/autrice possède les droits des poèmes. Tout envoi est définitif et aucune modification ne pourra être apportée par la suite. Les choix du jury sont sans appel.

*Les auteurs/autrices ne seront pas rétribués, mais auront la possibilité d’acheter trois exemplaires du livre pour le prix de deux.
Nous invitons tous les auteurs et autrices qui le souhaitent à participer et à transmettre cette annonce à leurs amis poètes.

Le coordonnateur préviendra les auteurs/autrices des choix au printemps 2020.

Date limite d’envoi des haïkus : 23 mars 2020

Appel à haïkus francophones

Collectif Haïkus Lire, Écrire

Thèmes : Hommage à la lecture, à l’écriture

Collectif dirigé par Janick BELLEAU

À paraître chez PIPPA éditions, Paris
Date limite d’envoi des haïkus : 23 mars 2020
Mois probable de parution : septembre 2020
Une seule adresse courriel : janick_belleau@videotron.ca

Objet du message : Collectif Haïkus Lire, Écrire
Soumettre dans le corps du courriel, entre 5 et 7 haïkus inédits.
Repères pour l’un et l’autre des thèmes :
• Partage d’une sensation, d’une impression, d’un souvenir, d’une vision ; d’une découverte, d’un apprentissage, d’une perte, d’une révélation, d’une réalisation, etc.
• Impact d’un livre (tous genres confondus), d’une phrase, d’un mot, d’un papier/d’un écran, d’un clavier/d’un instrument d’écriture, de l’encre, d’un éclairage, etc.
• En somme, écrire/lire quoi/à qui, où (le lieu), quand (le temps), pourquoi ; lire/relire qui.

Exemples :
    prisonnier des mots, / nul ne peut s’évader / qu’en silence…
    ©Philippe Macé (Les murs obliques)
    livre refermé ~ / sur le chiffon à poussière / L’écume des jours
    ©Delphine Essein (inédit)
    il cite Duras / le critique incrédule ~ / Mystère Henri Pick
    ©Janick Belleau (inédit)

Signature sous chaque haïku : Prénom Patronyme, Pays
Critères de sélection :
Référence ou allusion saisonnière ou pas – éviter de nommer lesdites saisons.
Haïkus s’adressant aussi à d’autres sens que celui de la vue.
Plus ou moins 17 syllabes/sons ou rythme court/long/court. Vers non rimés.
Pas de phrase dépliée sur deux ou trois lignes.
Minimum de ponctuation et de majuscules sauf pour un nom propre ou de ville, le titre d’une œuvre.

Conditions de participation :
Pour gagner du temps et éviter de multiples allers-retours :
L’auteur/l’auteure accepte les conditions suivantes : l’envoi de ses textes vaut autorisation de publication sans contrepartie. Tout envoi est définitif. Aucune modification ne pourra être apportée par la suite.
La coordonnatrice préviendra les auteurs de ses choix, fin juin ou début juillet.

Bonne chance à toutes et à tous. Janick Belleau, Canada https://janickbelleau.ca/

 

Septembre 2019

Publication

The Mamba

Journal of Africa Haïku

 

Voici MAMBA Journal of Africa Haïku, réalisé par deux poètes africains, qui publient des poètes de haïkus du Maroc, de Tunisie, d’Egypte, du Ghana, du Kenya. Et aussi d’autres parties du monde. Les poèmes sont à lire en anglais. Mais ça vaut le coup !